“S’inspirant des membranes cellulaires, des chercheurs de l’Institut européen des membranes (CNRS / ENSCM / Université Montpellier 2), en collaboration avec l’Institut de chimie radicalaire (CNRS / Aix-Marseille Université) ont développé la première membrane dynamique pour la filtration de l’eau. En fonction de la pression de l’eau, celle-ci peut ajuster de façon autonome la taille de ses pores. De plus, elle est capable de s’auto-réparer en cas de défaillance, ce qui augmente sa durée de vie et renforce la sécurité sanitaire du produit filtré. Ces recherches viennent d’être publiées dans la revue Angewandte Chemie.

Dynamic Interactive Membranes with Pressure-Driven Tunable Porosity and Self-Healing Ability. Prashant Tyagi, André Deratani, Denis Bouyer, Didier Cot, Valérie Gence, Mihail Barboiu, Trang N. T. Phan, Denis Bertin, Didier Gigmes, Damien Quemener. Angewandte Chemie.

(http://dx.doi.org/10.1002/anie.201201686).

Ce travail collectif de l’IEM fait l’objet d’un communiqué de presse du CNRS (http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2675.htm)”

QUEMENER-IMG-ARTICLE.jpg

Une membrane dynamique capable de s’auto-réparer
Tel : +33 (0)4 6714 9100 / Fax : +33 (0)4 6714 9119 -- Etablissements tutelles Partenaires
Institut Européen des Membranes
300 avenue du Prof. Emile Jeanbrau
34090 Montpellier
France
> Voir la carte
 
adresse postale :
Université de Montpellier - CC047
Place Eugène Bataillon
34095 Montpellier cedex 5
France
UM
 
Pôle Chimie UM
ENSCM
CNRS

© 2023 Institut Européen des Membranes - Mentions légales & crédits